vendredi 14 février 2014

Jour 198 -2014-02-12- Galveston, Texas

 
Aujourd'hui est un jour de joie !!! Le soleil s'est montré .....
 
Pendant le déjeuner, une lueur d'espoir dans le ciel... il ne fait que 4 degrés dehors.
C'est certain qu'on va sortir...
 
 
Puis le ciel se couvre à nouveau, ça ne fait rien, on va prendre le traversier pour aller sur le continent à Bolivar Peninsula. Il paraît que si nous sommes chanceux, nous pouvons voir des dauphins...
 

 
C'est un gros traversier qui est gratuit. Nous nous demandons si nous pourrions passer ici avec la caravane, pour éviter un très grand détour par la route. La pente de l'embarcadère est trop élevée, le derrière traînerait par terre....
 
 
Le trajet dure 20 minutes...












 
Comme toujours beaucoup d'entreprises sont installées le long des cours d'eau...  Je ne sais pas si cette fumée est signe de pollution ???



 
C'est la première fois que nous voyons une école sur pilotis.... La péninsule est étroite, mais assez longue une dixaine de milles.




C'est ce que ça nous prend à notre retour au Québec pour remiser notre caravane...
 
 
Les gens doivent avoir de beaux mollets, tous ces escaliers à monter et descendre ... Je n'en ai pas vu avec ascenseurs...

 
Il y a des puits de pétroles, mais pas très nombreux...




 
Oh Oh ! c'est un peu chargé...


 
On comprend le pourquoi des pilotis, l'altitude est très basse...



 
Sur notre chemin, nous voyons beaucoup de rapaces au repos ou à la chasse. Mais pas de lumière et ils sont tellement farouches et loin de la route...


 
A notre retour sur l'île, le ciel semble s'éclaircir....

 
Voici une terrasse de bar. L'autre côté de la rue c'est le golf du Mexique...

 
Est-ce que l'appétit des Texans est plus grand que les autres ?

 
Certains hôtels sont organisés pour que chacun puisse voir la plage...

 
Une statue à connotation religieuse et familiale...


 
Oui, vers 14 heures, le miracle est là.... Galarneau...



 
Luc va tout de suite voir le spot à oiseaux, tout près d'ici...
Il est tellement content d'avoir pu prendre des très bonnes photos...
 


 



 
Pendant ce temps-là, je revisitais la plage Stewart à pied..











 
Les vagues sont très petites pour le surf... rien à comparer avec celles de Morro Bay, Californie.

 
Nous sommes tellement joyeux et nous apprécions chaque instant de meilleure lumière et température. Il a fiat 12 degrés. Youppi!!!